∆ÑŦIƟCHƩ KIR∏ Archives

∆ÑŦIƟCHƩ KIR∏ & FF (2013-2015)

(drum, bass, voix & machine)
« Rock-chamanique » « ideal-pop & astral-beat » « Dark-wave »

Revêtus de leurs combinaisons basse-batterie, Antioche Kirm et Francis Fruit partent en exode
entre pop minimaliste, cold-groove, et psychédélisme dégénéré. En chantant dans une langue fondamentalement obscure provenant d’un lieu et d’un avenir incertain, ils donnent ici à tous l’occasion de se sentir étranger, pour un set d’égarement dans des abysses profonds et lumineux.

∆ÑŦIƟCHƩ KIR∏ & the archaique-kermutt-shuffle-show (2008-2013)

electro-free-pop angora cybernétique…

l’installation:
Les Kermutts sont des robots archaïques et poilus.
Ils sont posés sur des instruments de percussion ou sur des objets divers et sont chargés de jouer des rythmes en donnant des impacts mécaniques. ils sont commandés par un système électronique relié à un ordinateur.
le son est capturé par des capteur piezzo-electrique collés sur les objets en question.

le show:
« the archaique-kermutt-shuffle show » est une sorte de corporation occulte réunissant Antioche Kirm et les Kermutts.
Au programme: no-futur-hit-parade et improvisations transcendantales.

∆ÑŦIƟCHƩ KIR∏ & Crash shamanique (2005-2008)

contrebasse, voix & crash-processing.
Antioche Kirm se hasarde dans les sphères irrationnelles et tente une musique aléatoire élaborée de fragments sonores capturés illico par un système informatique instable (the crash-processing).
De l’improvisation jaillit alors cette musique electro-psychédélique intemporelle et transcendantale.

collaborations : Séréam, Raphael Anker, Thollem Mac Donnas…
ANTIOCHE LIVE PROJET 2005 crash en main antioche rond

Un homme que l’on croyait disparu à jamais réapparaît un jour hanté par les souvenirs d’un autre monde et parlant un langage inconnu.
A travers ses explorations sonores Antioche Kirm nous délivre le message d’une société immatérielle constituée d’esprits égarés provenant de maintes galaxies.
L’attraction incommensurable de l’Exzezeberettt à provoqué ce lieu qui n’est pas un lieu mais ou se constitue les tubes du futur.

∆ÑŦIƟCHƩ KIR∏ —My‡hΘs—

Exzezeberettt: Θð

Nous avons à faire ici à un agencement périodique multidimensionnel qui a surgit du chaos tantrique numéro 2. Les possibilités d’insertions sont si nombreuses et si attrayantes que son approche doit s’effectuer en plusieurs tentatives inversées (7, au minimum).
C’est ici que sont déconstruites toutes les tentatives de fixations des idées, ainsi que toute approche bipolaire non révolutionnaire. A la fin du 41ème siècle après notre ère, la théorie des supercordes sera appliquée durant les 37 rotations ovales du razzz malook.

Le Kkermut ou/ Kkermuttt :

Le Kermuttt est un objet archétypique issu de la pensée néo-fétichiste du siècle des Oualmachhh (environ 37’000 ans après notre ère). Il matérialise le rapport entre le son et le mouvement, mais se retrouve en tant que troisième segment salutaire, coincé dans ce paradoxe triangulaire.
Sa présence immobile laisse présager un événement sonore inconsciemment attendu, qui offre une troisième dimension de tension (T.D.Tt.d.t.) librement proportionnelle au taux de hasard induit par l’esprit de Makz zilem kadoz. Quelques incarnations dégénérés en furent ramenées par Antioche Kirm lors de son voyage en Exzezeberettt.

Makz zilem kadozzz:

Longtemps considéré comme le grand fondateur du Zaggg Long Lig Stalll (l’unité discrète), cet esprit nous provient plus vraisemblablement des collisions entre des pensées émises par les Azchikropeu – (fétichistes de la dissonance –) et des battements d’elles d’ailes de pigeons, disparus dans des circonstances inconnues au tout début des années ‘80 de notre ère.
Lieu de disparition:
Latitude : 46° 3′ 12″ N 46.053333° Longitude : 5° 59′ 22″ E 5.989444°.
Au cœur de la prophétie de Makz zilem kadozzz sont citées les destructions inhérentes à des responsabilités humaines non négociables, de même que les noms codés des personnes concernées.

Bbiwal ganelll:

Le biwal ganelll est un chant provenant du « wozzz güel bo cha », (le siège de la nostalgie agraire). L’invocation finale est un appel au meurtre de la tristesse inhérente à la nostalgie susmentionnée, de manière à s’en alléger à tout jamais. Le but étant de le transposer dans un instantané-éternel aléatoire afin d’éviter la renaissance de la burgozzz, une tentative de plus à l’encontre de l’esprit d’apesanteur et des minis-trous noirs.

La nostalgie agraire de ta mère:

Nostalgie de la matrice, du berceaux, de la terre confisquée, de la violence…
De là, un temps passe et , s’ébauche la nostalgie agraire… Celle-ci peut avoir des conséquences absolument désastreuses et engendrer un sentiment de vulnérabilité qui pousse certains d’entre nous à devenir vraiment très égoïstes, se protégeant derrière des acquis, des acquisitions, du matérialisme, des forteresses qui ne laissent place à aucune lumière…
Le biwal ganelll est probablement le seul moyen de révéler la force cachée de la nostalgie : un paradis volé est de toute façon un paradis perdu. Pour celui qui l’a arraché de force, ce n’est plus qu’un confort illusoire, et agonisant. Le biwal ganelll ne dit rien d’autre que cela: « Dans les yeux de celui qui est sur la route, il adviendra un astre pour l’éternité. »

Stipikelail vionaisse:

c’est la danse intérieure qui sera pratiquée dans tout le monde coopt-hybride du 37ème eme siècle après notre ère. Elle annonce à la fois l’intégration et la perpétuelle remise en question de la fameuse théorie des supercordes du professeur Edward Witten dans l’Exzezeberettt.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Edward_Witten dans l’ Exzezeberettt et la remise en cause perpétuelle de la même théorie. Cette danse intuitive évite une absorption complète par les trous noirs des données théoriques oscillantes.

Le wozzz güel bo cha:

Comme indiqué plus haut, il s’agit du siège de la nostalgie agraire de ta mère. Un lieu où naît sans cesse cette nostalgie issue des déracinements successifs qui ont lieux dans le cosmos et dans les mondes illusoires. C’est à la fois un berceau pour de la douleur et pour de la force.

Siècles des Oualmachhh:

Période précédant le premier chaos tantrique et durant laquelle se sont libérées certaines idées archaïques et fétichistes pré-cosmiques qui s’étaient accumulées sur les planètes contenant de la végétation (la Tterre, le Bi, Sata…).
Parmi tous les esprits survenus pendant cette période, seul le Kermuttt fut admis par les différents chaos tantriques.

questionnements divers

Dilemme du sonneur, du concept même du tumulte / réflexion sur une mise en scène du tumulte.
Version du kestekosoro :
« Iil y aura des cyborgs, des chimères et des artifices… aussi je vous conseille de fermer les yeux »
(kestekosoro « Ecrits du désert antérieur », datés de -3560 av. Exzezeberettt )

Il y a des adeptes qui vont voir des tumultes :… mettre en scène ce mouvement ondulatoire complexe.
Serait-ce là une dépréciation flagrante du pouvoir magique qui l’habite?
Les adeptes exigent-t-ils une couche supplémentaire d’énergie structurelle ?
Ou alors faut- il que seul l’obscure nous serve de berger?
Les fétichistes de la dissonance apporteront une réponse radicale à toutes ces questions, mais il s’agit là d’une autre histoire…

Voyons ce qui se passe :
Partons d’un tumulte sacré (populaire) courant: la présence de gens, de substances dérivatives-d’esprits et d’un commerce mondain, le tout plus ou moins bien tissé. On en comprend l’attrait; l’ondulation de toute façon ne peut qu’advenir.
Evidemment, il n’en va pas de même avec en présence d’un tumulte savant ou élitiste. C’est un peu différent, autant donc prévoir dans ce cas une dispersion efficace en amont, à moins d’être dans un état de douceur extrême et de connivence poétique, comme à sortir d’une longue convalescence ou alors lors d’un dimanche gris.

(1). Quoi qu’il en soit, les mœurs étranges de bienséances nous métrons à l’aise bien assez mal, et il faudra être installé pour observer avec intérêt les sonneurs et leurs gestes, et surtout leurs grimaces qui témoignent de la touchante passion qui lie le plus souvent ces gens, la vibration et leur engins.
Si l’ondulation inspire, fermer les yeux demeure tout de même la meilleure solution.
Il n’y a donc pas de recettes miracles à la réussite d’un tumulte, d’autant plus que les soit-disant réussites peuvent s’avérer, une fois transposées en Exzezeberettt, n’être plus que des mini trous noirs.…

(1) transcription naturelle correspondant a un état de solitude qui chez nous ne peut avoir lieu que les dimanches gris, en Exzezeberettt, cette masse-énergie correspond à un trou radian ou s’exerce un fort tôt d’apesanteur mais très encadré.